Les jours rallongent, les températures remontent, les eaux baissent…

Ca commence sérieusement à sentir les march brown et une activité intéressante en surface. Évidemment, il faut être patient et contemplatif mais n’est ce pas cela l’essence même de la pêche à la mouche…

Sous l’eau, on sent que les poissons commencent à avoir faim. A la bonne profondeur et dans la bonne veine d’eau, les touches ne se font pas attendre.

Vient enfin le combat, jamais gagné dans des courants vifs, surtout sur un beau poisson comme la Dordogne sait nous en offrir régulièrement.

Avis aux amateurs, c’est le moment de vous bloquer une journée ou deux pour découvrir en drift boat la Belle et ses belles mouchetées.

Catégories : Nos actus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *